Actualités

Les usages de la Centella touchent à plusieurs domaines et ce depuis des centaines voire des milliers d’années.
La science est loin d’avoir percé tous ses mystères. Il reste tant à démontrer. Mais la science évolue, vite. La rubrique actualités de ce site s’attache à vous apporter une sélection d’informations nouvelles parues récemment concernant les avancées de la sciences au sujet de la Centella Asiatica.

La diversité génétique de Centella asiatica analysée en Chine

Envoyé par le 14 nov 2013 dans Nouvelles | pas de commentaires

La Centella asiatica est considérée comme une espèce importante de plante utilisée en médecine traditionnelle chinoise. Pour une meilleure utilisation et conservation de cette espèce efficace, une recherche récente a étudié la diversité génétique des populations Centella Asiatica en Chine, en utilisant les marqueurs de répétition de séquences inter- simples (SISR). 14 populations naturelles (total de 162 représentants) ont été utilisé pour estimer la diversité génétique. Les résultats de cette étude ont montré une diversité génétique de l’espèce, relativement élevée. Au niveau de la population , la diversité génétique des populations de Jinhua, province de Zhejiang et de Jiujiang, province de Jiangxi était relativement élevée aussi, alors que la diversité génétique des populations de Guang’an, province de Sichuan et Emei, province de Sichuan s’est montrée relativement faible.

Les 14 populations ont été regroupé en 4 groupes basés sur les données de la présence des SISR, ce qui a permi également de définir le lien génétique entre les populations. Fait intéressant, le résultat de regroupement génétique est similaire aux précédents résultats de regroupement chimique basés sur les données obtenues par chromatographie liquide haute performance (HPLC), cette dernière classerait aussi les 14 populations en quatre groupes. En combinant les résultats de regroupement et en comparant leur différence, en plus des données relatives à la diversité génétique, ce travail fournit une base scientifique pour la conservation des populations à la diversité génétique relativement élevée tels que celles de Jinhua, province de Zhejiang et Jiujiang, province de Jiangxi et contribue à l’établissement de bonnes pratiques agricoles (BPA) pour la Centella Asiatica .

La Centella asiatica améliore les déficits comportementaux dans un modèle murin de la maladie d’Alzheimer

Envoyé par le 13 nov 2013 dans Nouvelles | pas de commentaires

Guidée par l’utilisation de la Centella Asiatica en médecine ayurvédique pour améliorer la mémoire et la fonction nerveuse , une équipe de chercheurs de Portland , Etats-Unis , a mené une recherche sur l’utilisation potentielle de la Centella Asiatica dans la lutte contre la maladie d’Alzheimer. Cette recherche a abouti à la conclusion que la Centella Asiatica propose un mécanisme thérapeutique unique et offre de nouveaux composés actifs susceptibles d’être pertinents pour le traitement de la maladie d’ Alzheimer.

 

Dans les détails , un extrait de l’eau de la Centella Asiatica (eau Gotu Kola) atténue les anomalies comportementales Aß associés à la souris Tg2576, un modèle murin de la maladie d’ Alzheimer. In vitro, l’eau Gotu Kola protège les cellules SH- SY5Y et les cellules MC65 de neuroblastomes humains de la toxicité induite, respectivement, par exogène ajouté et par endogène généré Aß.

L’Eau Gotu Kola n’a pas montré d’activité anticholinestérasique ou protégé les neurones contre les dommages oxydatifs et la toxicité du glutamate, ni engendré de mécanismes de thérapie de la maladie d’Alzheimer en cours. La combinaison des données provenant d’études in vitro et sur la souris dans le présent travail soutient le potentiel de la Centella Asiatica à conférer un bénéfice clinique dans la maladie d’ Alzheimer, éventuellement par l’intermédiaire d’un mécanisme d’action novateur.

L’Eau Gotu Kola ne contient pas d’ acide asiatique, connu comme Centella Asiatica neuroprotecteur triterpene, mais est riche en composés phénoliques. La Centella Asiatica peut donc contenir de nouveaux composés actifs pertinents dans le cadre du traitement de la maladie d’ Alzheimer.

La Centella asiatica protège contre les rayons UVB

Envoyé par le 13 nov 2013 dans Nouvelles | pas de commentaires

Une étude récente , menée à l’ Institut coréen pour la peau et les sciences cliniques à Séoul, a récemment étudié les effets protecteurs de la Centella Asiatica contre les dommages des ultraviolets B sur la peau.

Dans les détails , cette étude visait à évaluer les effets protecteurs de la Centella Asiatica contre les dommages des ultra-violets B ( UVB) dans des kératinocytes humains en utilisant des analyses de profils d’expression des microARN ( miARN ).

L’ extrait titré de Centella Asiatica (ACCE ) a démontré une faible cytotoxicité dans les kératinocytes HaCaT humains normaux seulement à de faibles doses (< 5 ng / ml). Alors que les irradiations UVB (50 mJ/cm2 ) diminuent de manière significative la viabilité des cellules , le traitement TECA diminue la toxicité des UVB .

En utilisant des puces à miARN , les chercheurs ont déterminé que 72 ​​miARN ont eu une expression altérée après un traitement TECA des kératinocytes irradiés aux UVB (46 régulées à la hausse et 26 régulées à la baisse). En utilisant un outil de diagnostique de gènes cibles des miARN et l’analyse  de l’Ontologie Génique (GO), il a été montré qu’avec une expression altérée les miARN ont été fonctionnellement lié à l’inhibition de l’apoptose et à la prolifération cellulaire.

Globalement, les résultats de cette étude fournissent des renseignements utiles pour faciliter la compréhension de la protection contre les UVB par le traitement TECA dans les kératinocytes humains.

Modélisation d’un antibiogramme de champignons endophytes isolés chez la Centella asiatica

Envoyé par le 13 nov 2013 dans Nouvelles | pas de commentaires

Dans une étude récente , une enquête a été menée dans le but de rechercher un modèle d’antibiogramme à partir d’une nouvelle source naturelle de champignons endophytes. L’étude a révélé la présence d’une bonne activité antibactérienne d’extraits bruts de Penicillium sp. Cela signifie que cet organisme pourrait être une bonne source de composés bioactifs et les composés isolés peuvent en outre être utilisés comme agents antibactériens. [/ Box ]

Dans les détails, l’étude avait pour but de dépister le potentiel antimicrobien de 6 champignons endophytes isolés à partir de feuilles de plante Centella asiatica. Les endophytes ont été isolés à l’aide de deux milieux mycologiques différents à savoir de la Potato Dextrose Agar (PDA) et de la gélose à l’extrait de malt (MEA) . Un maximum d’endophytes ont été isolés dans le milieu PDA. L’extrait à l’ acétate d’éthyle des champignons endophytes a montré une inhibition croissante à au moins une des bactéries pathogènes,  Klebsiella sp. , Staphylococcus sp. , Pseudomonas sp . , Salmonella sp . , Proteus sp. , Shigella sp. , Serratia sp. Mais l’activité contre les pathogènes fongiques était très faible comparée aux bactéries.

Les valeurs minimales de concentration inhibitrice (CMI ) pour les extraits allaient de 50.6μg/ml à 274.6μg/ml . Parmi tous les champignons endophytes isolés , le champignon qui possède l’activité antimicrobienne positive la plus élevée a été identifié comme le Penicillium sp. par analyse de la séquence 18S de l’ARN ribosomique. La séquence a été soumis au NCBI et le numéro d’accès HM068965 . Les résultats indiquent que les champignons endophytes de plantes médicinales pourraient être une source prometteuse pour des composés bioactifs. La purification et la détermination du composé bioactif sont nécessaires pour réaliser une étude plus approfondie .